„Mannheim est coloré“ est le message d’une grande manifestation contre la xénophobie l’année dernière. La diversité est une chose sur laquelle un accent important est mis. Un grand nombre d’initiatives et associations qui promouvoient l’intégration et représentent les cultures de différentes nations donnent l’image de la ville. À la différence des autres grandes festivals en Allemagne, les journées d’Afrique à Mannheim et Heidelberg sont organisées des associations eux-mêmes. Lors des trentes jours du festival, ils offrent aux visiteurs un programme varié avec des exposés, un tournoi de football et bien-sûr le grand marché africain. „Nous avons crée une plate-forme idéale pour l’imbrication des associations. Par cela, ils peuvent non seulement représenter eux-mêmes et leurs activités, mais aussi créer une image nuancée du continent africain en général“ a dit Susanne Kammer du Eine-Welt-Forum, la centrale des associations culturels de la ville.

Films et lectures
Pour créer cet image nuancée, le programme du festival sera accompagné des conférences intéressantes et des projections des films. La documentation CAPITAINE THOMAS SANKARA présente la vie d’un chef d’état extraordinaire qui est souvent nommé le „Che Guevara africain“. Ayant tout juste 33 ans, le revolutionnaire est devenu président d’un pays les plus pauvres du monde. Il n’était pas incontesté mais dans les yeux de beaucoup de personnes il est promu héros national – il s’est engagé pour un effacement de la dette du Burkina Faso et a lutté contre le mariage forcé et la mutilation génitale. Il a été tué le 15 octobre 1987 dans un attentat initié de ses anciens camarades qui n’est pas expliqué totalement jusqu’aujourd’hui. Dans la suite du documentaire aura lieu un entretien avec Gustave Sawadogo et Dr. Georges Sam.

Un autre point culminant est la lecture „Illegale Helfer“ dans le théâtre à G7 (TiG7) le 11.6. à 20h. Ils aident aux réfugiés et migrants sans status légal. Ils les sauvent de la reconduite à la frontière, offrent protection et hébérgement. Ou ils les apportent travers la frontière quand tous les autres possibilités sont épuisées. Quelques-uns ont déjà commis un délit, autres risquent leur boulot. Cet aide est en contradiction avec la situation juridique. „Illegale Helfer“ est basé sur les récits des personnes qui ont fait face à ces riques parce qu’ils ne pourraient pas faire autrement. Et parce qu’ils veulent quelque chose de différent – pas une société dans laquelle le soutien humain peut être un délit.

Programme varié sur le marché africain
Point culminant des Journées d’Afrique est le marché africain le 18.6. sur le Alter Messplatz. L’association érythréenne montre une cérémonie de café traditionelle et l’association SIMA explique son travail au Burkina Faso. De nombreux étaux de nourriture avec des spécialités du Ghana ou du Cameroun sont offerts, également une action de dessiner pour les enfants et une tente où les associations s’occupent des petits. Sur la scène principale, le point d’acceuil pour les réfugiés à Mannheim montre son projet chorale „LEA singt“ qui se compose des réfugiés et des volontaires. Le African Spirit est garantit par les shows des chanteuses Féenose et Betina Quest ainsi que par les groupes de danses de l’association érythréenne et la Ghana-Union Mannheim-Ludwigshafen.

Plus d’infos sur http://www.afrikatage.de/ !